Airship City, developpez la plus belle entreprise aérienne chez FunForge

0
3 à 4
90 minutes
14 +
Masaki Suga
Saori Shibata
FUNFORGE
Airship City

Le but ?

Airship City vous transporte dans un monde futuriste mais pas si loin que ça. L’Etre humain a décidé d’aller vivre dans des cités volantes et de laisser la terre ferme. Il a créé des stations volantes avec toutes les ressources nécessaires à la survie de l’espèce.

En tant qu’ingénieur dans l’aérospatiale, vous allez devoir créer ce qu’il manque la plus dans ce nouveau monde : des moyens de transports ! Vous allez donc devoir récolter et construire toute une flotte d’aéronefs afin de développer votre entreprise dans le temps imparti. Celui qui aura la plus grosse compagnie remportera le jeu !

Mise en place

Vous allez commencer par construire le plateau de jeu en plaçant les 16 tuiles de la ville de façon à faire un carré de 4X4. Vous les positionnerez sur leur face basique et dans un ordre aléatoire. Chaque partie commencera donc différemment. Chaque joueur va choisir sa couleur, son entrepôt et prendre 2 dirigeables qu’il placera sur la case de départ, l’aéroport bien entendu !

Comme toujours, on va faire des piles en fonction des cartes, placer les jetons près de son plateau individuel. On mélange ensuite les 20 tuiles contrats et on forme le marché en révélant les 5 premières.

Fonctionnement

Une partie d’Airship City est composée de 5 phases de jeu comprenant chacune 4 manches. Cela peut paraitre un peu complexe, mais une fois les 1ers tours passés, vous verrez que ça va très vite et que tout est fluide !

Avant de commencer un tour, vous commencerez par réaliser la phase d’entretien (excepté pour le 1er tour). Il s’agira de faire les actions suivantes avant de lancer le tour de jeu :

  • Recevoir le bonus de la tuile Bonus de Phase
  • Retourner les Tuiles compétence se trouvant sur leur verso afin de pourvoir les rejouer dans la manche à venir
  • Faire glisser les contrats en cours vers la droite.
  • Perdre le nombre de points de victoire de chaque contrat échoué !

En respectant les règles de déplacements, vous allez, durant votre tour, déplacer tous vos aéronefs afin gagner des ressources ou d’effectuer des actions spécifiques. Il s’agit de la phase d’activation de l’équipage. Au début, cela va assez vite car vous commencez avec seulement 2 équipages. Par la suite, si vous en achetez d’autres, vous pourrez donc avoir plus d’actions !

A n’importe quel moment de votre tour, vous allez pouvoir aussi manipuler les emplacements. Moyennant une ressource Propulsion, vous pourrez bouger toute une colonne ou une ligne afin de rapprocher certaines cases qui vous semblent importantes !

Quand un contrat est réalisable, vous pouvez le prendre aussitôt en payant simplement les ressources demandées. Si vous en avez les moyens, vous pouvez en réaliser plusieurs durant un même tour de jeu ! Votre tour prendra fin dès lors que vous aurez joué tous vos équipages ! C’est pour cette raison qu’il faut bien penser à les retourner après activation 😉

Lorsque l’on arrive sur une case, on en effectue immédiatement les action requises (gain de ressources, marché, contrat, …)

A la fin de chaque dernière manche de chaque phase, on vérifie les prérequis de fin de partie :

  • Les 9 dirigeables ont tous un marqueur Don sur leur case majorité
  • Au moins 3 structures des contributions ont un marqueur Don sur leur case majorité
  • La manche 2à est terminée

Si l’un d’eux est rempli EN FIN DE MANCHE la partie est terminée. Il peut arriver qu’une condition soit remplie pendant un tour, mais plus à la fin de celui-ci, on continue dons la partie dans ce cas.

Il ne nous reste enfin plus qu’à calculer les points de victoire de chacun et on désigne le vainqueur ! En cas d’égalité dans certaines récompenses, on repartira les points équitablement !

Verdict

Airship City est encore un jeu bien pensé. La conquête des airs pour installer nos cités futuristes. Le fonctionnement est sans faille, même s’il parait quelque peu rébarbatif de prime abord.

Une fois les effets des tuiles assimilés, il ne s’agit que de trouver la meilleure des stratégies pour essayer de remporter la partie !

Conçu pour 3 ou 4 joueurs, nous l’avons testé à 2 et il s’avère que ça ne tourne pas trop mal non plus ! Juste un peu moins d’interactions. Il est clair qu’à 4 joueurs, on atteint le sommet de l’intérêt du jeu !

La rejouabilité est excellente du fait du placement aléatoire des tuiles au départ. De plus, on va les faire bouger et ceci nous donne des combinaisons et stratégies différentes à chaque parties !

Enfin un jeu qui change et qui nous permet de rêver à de vastes étendues aériennes. Alors préparez-vous pour la conquête et construisez la plus grosse flotte aérienne afin d’être le meilleur ingénieur des cieux !

Découvrez l’univers steampunk d’Imaginarium

0

Osez le monde d’u reve d’Imaginarium Chimera

2 à 6
1H00 à 2H00
14+
BOMBYX

Le but ?

A l’aide de petits assistants, vous allez donc faire une course pour devenir le plus grand créateur de machines. Il s’agit d’un jeu de gestion de ressources. Chaque participant va essayer d’en récolter un maximum afin de réaliser des objectifs (communs ou cachés) et marquer ainsi des points de victoire. Chacun a donc sa fiche de jeu qui représente son atelier. L’extension Chimera apporte une nouvelle piste de rêves qui vous permettrons de récolter encor plus de points de victoire. Vous aurez même le choix entre 2 modes : solo ou par équipe ! La partie se terminera dés que l’un des participants (ou équipe) atteindra les 25 points de victoire.

Mise en place

Chaque joueur reçoit une couleur, la splendide figurine associée et un paravent afin de cacher ses ressources et points de victoire. On place le plateau de jeu au centre et on y associe celui de l’extension Chimera si on veut la jouer !

Fonctionnement

1- Chacun à tour de rôle place le buste de son personnage sur la carte qu’il veut se réserver (à condition d’avoir les ressources nécessaires) et cet emplacement décidera de sa position de départ pour le prochain tour

2- Chacun va ensuite faire ses actions en commençant par le joueur le plus proche des escaliers est se replacer dans sur la piste de départ dans cet ordre.

Concernant les actions, elles marchent par paires identifiées par des aiguilles de votre atelier. La seule contrainte est de devoir bouger les aiguilles à chaque tour, vous empêchant d’effectuer deux fois de suite les mêmes actions. Vous aurez donc le choix entre acquérir du charbonium (la monnaie locale), réparer une machine (quand on les achète, elles ne fonctionnent pas), embaucher un assistant, aller au marché pour faire du troc de ressources, démonter des machines fonctionnelles (pour récupérer des ressources ou des points de compétences), ou encore réorganiser son atelier (en combinant ou démontant des machines par exemple).

Avec Chimera, si vous le souhaitez, quand vous aurez des jetons pour rêvasser, vous pourrez remplacer une de vos actions par un rêve et ainsi scorer sur la piste associée.

Une fois que tout le monde a joué, il nous reste à vérifier si l’un des joueurs remplis les conditions de victoire, sinon on se prépare au tour suivant. On va donc défausser la machine la plus à l’extrémité de la piste des inventions et ensuite décaler toutes les autres vers la droite et enfin remplir les cases vides. Et ainsi de suite, on continue jusqu’à ce qu’un joueur gagne.

Verdict

Comme souvent maintenant, on a droit avec Imaginarium à un jeu à la mécanique simple mais extrêmement efficace. Florian Sirieix et Bruno Cathala vont nous offrir des heures de jeu incroyables dans cette fabrique de machines. Une version pour deux joueurs a été très bien pensée elle aussi, puisqu’on va mettre deux jetons qui vont représenter des saboteurs en plus des deux joueurs. L’extension Chimera apporte quant à elle la possibilité de jouer en équipe, ce qui n’est pas assez exploiter par les créateurs de jeux !

Chacun va donc empêcher la prise d’une carte ou d’une ressource à l’adversaire. De nombreuses heures de jeu en perspective. Les graphismes sont parfaits aussi et collent à l’ambiance d’Imaginarium. Une valeur sûre cette année. Bravo à Bombyx d’avoir choisi de nous le faire découvrir !

A noter que les cartes sont aussi magnifiquement illustrées que les noms des machines sont originaux. On se croirait dans un rêve tout au long des parties. Je dis bien DES parties, car une fois qu’on essaie ce jeu, on ne peut qu’y rejouer tellement il est original et bien pensé. Un coté tactique et stratégique s’impose et aucune partie ne se ressemble car l’arrivée des assistants, des objectifs et des machines offre une infinité de possibilité.

Start Them Up, créé ton entreprise en deck building chez Rose Noire

0
1 à 4
30 minutes à 1H00
13+
Rose Noire
Start Them Up de Nicolas Raymond

Lien Kickstarter : https://www.kickstarter.com/projects/nico-rosenoire/start-them-up-0?ref=thanks-copy

Le but ?

Dans Start Them Up, vous allez devoir créer votre start up et tout comme dans la vie réelle, vous affronterez les belles comme les mauvaises choses. Celui qui arrivera à avoir le plus d’utilisateurs fidélisés remporte la partie une fois tous les objectifs accomplis. Pas un instant à perdre!

Mise en place

Comme dans tout bon deck-building (évolution dans laquelle on améliore sa main en achetant de nouvelles cartes), chaque joueur choisit son personnage et prend les 3 cartes associées. Ce sera sa main de départ. On tire ensuite un projet que l’on devra réaliser et on le place devant soi. Chaque joueur prend une pile de cartes émotion et la place devant lui (elles sont bien entendu identiques) après l’avoir bien mélangée. On fait une pile avec les cartes actions de niveau 1 (Phase Imagine), les autres seront laissées de côté pour la seconde moitié du jeu. Il ne nous reste plus qu’à faire une rivière de 5 cartes et votre partie est prête à commencer ! Que le meilleur gagne !

Fonctionnement

A son tour, un joueur devra effectuer les actions suivantes dans cet ordre précis :

Emotion

Validation

Gain et utilisation des cartes action

Défausse

Pioche

On commence donc par piocher 3 cartes. On prend ensuite la 1ere carte de la pile émotion et on la révèle pour voir quel va être le bonus ou malus pour ce tour ! Après cela, on va Valider ses utilisateurs. Pour cela, on va tout simplement vérifier si on a les conditions requises pour placer une carte sous son objectif et essayer d’avancer vers la victoire. Si l’on a vraiment un bon jeu et que l’on peut reproduire cette action plusieurs fois, on ne se gênera pas 😉

 Avec les cartes restantes on achète de nouvelles cartes. Quand on en prend 1, on rempli immédiatement la rivière car une autre plus intéressante peut venir et être achetée immédiatement. On défausse sa main et on pioche les 3 prochaines cartes. Et c’est au joueur suivant et ainsi de suite jusqu’à ce que l’un des joueurs atteigne son objectif. A ce moment, on mélange les cartes actions non utilisées avec celles de niveau 2 (Phase Make + les cartes évènements) et on recommence la rivière et la pioche. Pour cette seconde phase, on jouera jusqu’à épuisement de la pile de pioche.

Une fois arrivé au bout, il ne nous reste plus qu’à comptabiliser les utilisateurs fidélisés afin de déclarer le vainqueur !

Verdict

Start Them Up est un jeu qui à bien muri. Ayant eu l’occasion de le voir dés son premier prototype, le chemin entre le jeu de plateau et le deck building à bien évolué. Le choix à été extrêmement judicieux car il est totalement efficace !

Du deck building dans un univers qui ne pouvait être autrement. En effet, pour lancer cela, Nicolas à créé sa propre entreprise et, comme tous les chefs d’entreprise, il est passé par toutes les phases présentes dans le jeu ! Il a vécu ce qu’il fait vivre dans son jeu! Ca colle parfaitement à la situation !

On remarquera que ce thème n’avait pas encore été traité, ce qui rend Start Them Up totalement original de ce côté-là en plus !

Si vous aimez le deck building et avez une âme d’entrepreneur, ce jeu est fait pour vous. Chaque chef d’entreprise devrait essayer et je mets au défi quiconque de trouver quelque chose qui cloche dans les situations que l’on vit ici !

Vous l’aurez compris, Start Them Up est notre petit coup de cœur du moment ! Pas un instant à perdre, il est disponible sur Kickstarter pour une livraison avant la fin de l’année ! Faites passer l’info!

Retrouvez notre interview de Nico ici même :

Agricola Famille chez Funforge, savez-vous planter des choux ?

0
1 à 4
30 minutes à 1H00
8+
Funforge
Agricola Famille

Le but ?

Certes, pas de choux au programme de ce jeu, mais des plantations, des cultures, des recoltes,…. Tout ce qui fait vivre une ferme! Vous allez disposer de 14 tours de jeu pour développer votre ferme et être le plus riche propriétaire.

Mise en place

Comme toujours, on va commencer par placer le plateau de jeu au centre de la table. On y ajoute l’extension en fonction du nombre de joueurs. On pose le jeton compte-tour sur la 1ere case de la piste. On installe les bâtiments (moulin, poterie, vannerie, menuiserie et l’entrepôt), les animaux (moutons, sangliers et bœufs), les ressources (roseaux, argiles, céréales, bois) sur leurs emplacements respectifs. Le reste des pièces sera placé aux abords du plateau.

Les joueurs choisissent ensuite leur couleur et placent leur maison de départ. On commence avec 2 fermiers. Il ne reste plus qu’à désigner le 1er joueur et de lui donner le jeton coq ! Vous êtes prêts 😀

Fonctionnement

Le fonctionnement d’Agricola Famille est extrêmement simple. Il n’y a que 3 phases de jeu :

  • Préparation
  • Journée de travail
  • Retour à la maison
  • Pour certains tours on aura en plus la récolte !

On se lève pour aller au boulot! Pour la préparation, il suffit tout simplement de placer les ressources nécessaires sur chacune des cases ou il y en a. Ensuite, dans le sens des aiguilles d’une montre, vous allez prendre un de vos fermier et le placer sur une des cases (départ ou inférieures ou égale à celle du jeton de tour) et effectuer aussitôt l’action de celle-ci. Les seules conditions de placements sont de pouvoir réaliser l’action et qu’il n’y ait pas déjà un ouvrier sur cette case.

Fin de journée : Une fois que tous les joueurs ont ainsi placé leurs ouvriers, il ne nous reste plus qu’à retourner à la maison. On remet un meeple dans chacune des pièces de sa maison. On avance le jeton compte-tour d’une case, ce qui débloque une nouvelle action disponible ! A ce moment-là, s’il se retrouve sur une case de récolte, on effectue immédiatement cette nouvelle phase. C’est à ce moment que l’on récolte les céréales, que l’on fait reproduire les animaux et que l’on doit avoir assez de nourriture pour nourrir toute la famille !

Il ne nous reste plus qu’à donner le jeton coq à celui qui aura choisi l’action coq. Si personne ne l’a choisie, c’est toujours le même fermier qui est 1er joueur pour le prochain tour !

Verdict

Agricola Famille, toujours édité et distribué par Funforge, renouvelle donc la franchise qui date déjà de 2007 ! Uwe Rosenberg nous offre une version encore plus intéressante. Pas de plateau individuel sur lequel on doit clôturer cette fois-ci, mais on joue directement en gagnant des enclos ce qui est plus pratique!

Le fonctionnement est toujours identique. Des dizaines de stratégies possibles et quand on connait bien le jeu, on peut réellement coincer les adversaires et les forcer à en changer! Va falloir ouvrir l’œil.

La rejouabilité est donc toujours aussi bonne. De plus, du fait des regles très simples, le jeu plait à toute la famille. On peut donc y jouer aisément après le repas dominical avec les enfants. Ceux-ci prendront autant de plaisir que leurs ainés à essayer de faire la plus grosse ferme.

Alors prêts pour passer une journée à la ferme ? Suivez Funforge et amusez-vous

L’aube des tribus : développez vos villages chez Gigamic!

0

Notre avis sur l’aube des tribus

L’aube des tribus est un jeu de Brad Books. Il est illustré par Sergio Shaves. On y joue de 2 à 4 dans des parties allant de 30 minutes à 1H00. Accessible dés 10 ans, il est édité et distribué par Gigamic.

Le but

Vous allez devoir faire évoluer votre tribu pour devenir la plus forte ! Expansion, récoltes et affrontement en perspective ! Le 1er à arriver à 15 points de victoire remporte la partie !

Mise en place

On va commencer par disposer le terrain de jeu. On va choisir autant de tuiles de chaque sorte (excepté pour les tuiles spéciales) qu’il y a de joueurs plus une ! On les dispose aléatoirement suivant la configuration requise. Chacun va prendre les pions et cartes de la couleur qu’il a choisi. N distribue au hasard un plateau individuel à chacun. Il ne nous reste plus qu’à placer le plateau d’action à côté de celui de jeu principal et de mettre les marqueurs en forme de pointe de flèche dessus pour marquer les scores. Sur les cases actions, on place les dés de façon à voir apparaitre sur chacune de gauche à droite un soleil, une lune et une face vierge. Les 2 dés restants sont mis de côté pour le moment ! Toutes les cartes sont mélangées comme indiqué dans le livret de règles et empilées près du plateau d’action. Vous êtes prêts à commencer !

Fonctionnement

A son tour, chaque joueur va choisir un emplacement et placer ses personnages dessus. Le 1er en placera 2, le second 3, le 4eme 3 et empoche 2 ressources et le 4eme s’il y a lieu se placera sur 2 hexagones adjacents. Il ne nous reste plus qu’à effectuer les actions telles qu’elles sont rappelées sur les plateaux individuels !

  • Points des villages : on commence par marquer des points pour les villages construits
  • Lancer de dés : le joueur actif lance les 2 dés supplémentaires. En cas de double, on pioche une carte événement que l’on applique.
  • Choix des actions : pour chaque action, on va devoir placer des dés. L’action est décrite sous son nom, et en dessous de la ligne se trouvent les majorations bonus ou malus en fonction des dés présents.
    • Croitre : placer entre 2 et 4 meeples supplémentaires sur une case déjà occupée.
    • Voyager : déplacer le nombre de villageois d’une case seulement
    • Récolter : recevoir les ressources correspondantes aux cases occupées par les villageois. Elles varient en fonction des terrains.
    • Guider : piocher des nouveaux objectifs.
  • Résolution des conflits : s’il y a plus de 5 personnages par tuiles, il va y avoir un conflit ! Dans ce cas, on supprime autant de meeples des couleurs présentes afin de n’avoir plus qu’une seule couleur sur la case. Si un village se retrouve sans pion dessus, il est simplement détruit !
  • Construction des villages et accomplissement des objectifs : Vous devrez posséder les ressources demandées sur votre plateau pour construire un village. On vérifie aussi les conditions d’objectifs pour savoir s’ils sont accomplis.

On va continuer de la sorte jusqu’à ce qu’un des joueurs arrive à 15 points de victoire. Ce dernier remporte la partie. Si à un moment, un joueur se retrouve sans aucun villageois présents, il commencera son prochain tour en en plaçant 2 sur l’hexagone de son choix ! S’il en reste des vides, il se placera en priorité dessus.

Verdict

L’aube des tribus est un jeu aux multiples rebondissements. Le coté asymétrique va donner une chance à chacun de remporter la victoire. Le coté aléatoire des jets de dés va compliquer ou facilité les actions. Le choix de seulement 2 de ces dernières va permettre de faire son chemin. Il faudra choisir les 2 bonnes options à chaque tour.

Le placement des tuiles de départ permet d’avoir aussi une rejouabilité sans faille. Elles sont tirées au hasard et changent donc à chaque partie ! De plus, une fois une ou deux parties jouées, vous pourrez mettre les cartes de pouvoir des chefs en jeu afin de corser un peu le tout et de vous donner encore plus de réflexion quant au choix des actions.

Le jeu tourne très bien à 2, mais c’est à 3 ou 4 qu’il est le plus intéressant comme souvent avec ce genre. En effet, à chaque tour il faudra choisir quel adversaire on doit ralentir pour essayer d’être le premier à arriver aux 15 points qui offrent la victoire

Préparez vous à conquérir la préhistoire et devenez le plus grand chef de tribu, Gigamic nous offre un jeu simple et extrêmement efficace.