Deadlines, saurez-vous trouver les bonnes dates chez Ludistri ?

0
1 à 10
30 minutes
12 +
Julien Theilhet
Benjamin Treilhou
Débâcle Jeux, Ludistri
Deadlines

Le But ?

Dans Deadlines, vous allez devoir classer des célébrités selon 3 critères différents : leur date de naissance, de décès ou encore leur durée de vie. 3 chances de bien placer vos cartes pour tenter de remporter la victoire en faisant le moins d’erreurs possibles…

Mise en place

Commencez par placer en haut de la table les 3 cartes de référence catégories Date de Naissance, Durée de vie et Date de Décès côte à côte. Mélangez ensuite les personnalités et placez en une sous chaque catégorie. Elles serviront de repère pour débuter la partie. Faites 3 piles avec le restant des cartes et placez-les au-dessus. Désignez le 1er joueur.

Fonctionnement

Lors de son tour, un joueur va choisir une des 3 cartes visibles. Il ne connait donc que le nom de la célébrité et doit choisir dans quelle colonne et à quel emplacement il la classe. Il retourne sa carte et vérifie si elle est bien placée. Dans ce cas, on déplace les cartes pour insérer celle jouée.

Si jamais le joueur s’est trompé, il garde la carte devant lui, elle lui rapportera une pénalité en fin de partie. On passe ensuite au joueur suivant et ainsi de suite jusqu’à avoir posé 12 cartes dans chaque colonne. Dès qu’une colonne est complète, on défausse les cartes et on retourne la catégorie afin de bien signifier que cette colonne n’est plus accessible. Une fois que toutes sont remplies, il ne nous reste plus qu’à compter les pénalités de chacun. Celui qui en possède le moins remporte la partie.

En cas d’égalité, une épreuve éliminatoire débute. Chacun va devoir deviner la durée de vie de la carte de la pile du milieu. Une fois que tous les ex-aequo ont choisi, on retourne la carte pour voir si l’un d’entre-eux a bien deviné. Sinon, celui qui se rapproche le plus de la bonne réponse gagne la partie !

Cartes spéciales

Certaines cartes sont écrites en blanc sur fond noir. Au dos figure les circonstances de la mort. Le joueur actif peut tenter de trouver des mots parmi ceux écris en orange. S’il y arrive, il peut défausser une pénalité ou en donner une à un adversaire.

Variantes

Plusieurs variantes sont possibles pour agrémenter et corser le jeu :

  • Colonnes fixes : les cartes sont jouables uniquement sur leur colonne
  • Mort subite : nombre de cartes illimité dans chaque colonne, mais au bout de 3 erreurs un joueur est éliminé
  • Coop/solo : les pénalités sont communes à tous les joueurs. Il faut compléter les 3 colonnes avant d’avoir 3 erreurs.
  • Qui suis-je ? : Le joueur actif pioche et place une carte en cachant le nom et en laissant apparaitre uniquement les dates. Les autres joueurs ont 1 minutes pour trouver l’identité de la personne concernée. Celui qui trouve garde la carte devant lui.  Le 1er à gagner 3 cartes remporte la partie

Verdict :

Deadlines change un peu la donne par rapport aux autres Cardline et Timeline. Cette fois-ci, 3 choix par cartes pour essayer de placer les personnalités sur une des 3 colonnes.

Différentes variantes viennent faire que le jeu n’est pas monotone. En effet, si on joue souvent, on finit par se rappeler de certaines dates. Les variantes complexifient les chosent et donnent donc un nouvel attrait.

Et au final, ce jeu est vraiment instructif. On joue avec les dates, c’est toujours mieux que les cours d’histoire de l’école. Et quoi de mieux que ce genre de jeux pour faire des extensions. Avec toutes les célébrités de l’histoire de l’humanité, on pourrait en sortir tous les quatre matins sans problèmes ! Bravo à Débâcle Jeux et Ludistri pour ce petit bijou !

Séance photo chez Funnyfox

0
2 à 6
25 minutes
8+
Pierrick & Renaud Libralesso
Loic Billiau
FunnyFox
Photoshoot

Le but ?

Dans Photoshoot, vous aller devoir, à l’aide de votre équipe de photographes, réaliser une séance de photos de célébrités ! Leur temps étant très précieux, il ne faudra pas perdre un instant pour les placer et les mettre dans la boite. L’équipe qui réalisera le plus de clichés remportera la partie.

Mise en place

Faire un carré aléatoire de 3 X 3 avec les tuiles personnages en les positionnant sur leur face blanche. Placez le plateau de score à coté avec les 2 pions sur 0. Mélangez distinctement les 2 piles effets et constituer 2 pioches. Placez les jeton appareil photos près du tout, ainsi que le sablier et les carte Objectif Photo mélangées préalablement elles aussi. Faites 2 équipes de la façon dont vous le souhaitez.

Fonctionnement

A tour de rôle, on va avoir être photographes ou juges. Le sablier dure 1m30. Ce sera le temps pour l’équipe photographe de prendre le plus de clichés. Pour ce faire, on va révéler la 1ere carte de la pioche des objectifs. On va devoir placer les tuiles persos à l’identique. Pour ce faire, vous devrez permuter les cartes entre elles à condition qu’elles soient adjacentes. De gauche à droite, de haut en bas, mais pas en diagonale ! La seule exception : les 3 copines. L’écureuil, la lapine et la marmotte ont le droit de s’intervertir entre-elles, peu importe leur emplacement ! Elles possèdent toutes les 3 le même fond bleu afin d’être plus facilement reconnaissables !

Dès que l’on a rempli les conditions d’une carte, on crie Photo. On passe à l’objectif suivant et on recommence l’opération de position. On joue comme ça jusqu’à la fin du sablier. A chaque fois que Photo est crié, l’équipe adverse (les Juges) va vérifier et si elle soupçonne une erreur, on arrête le sablier et on vérifie ! Mais attention, s’il y a effectivement une erreur, l’équipe des juges remporte un jeton appareil photo. Mais s’il n’y en avait pas, c’est l’équipe des photographes qui remporte le jeton !

Une fois que les 2 équipes ont joué, on compte les points de victoire de la manche. 2 par objectif validé et 1 par jeton appareil photo. Dés lors qu’une d’elles arrive à 25 points de victoire, on termine le tour de façon à ce que chacune ait joué le même nombre de fois et la partie prend fin. Celle avec le plus grand nombre de points remporte la partie !

Variante

Nous avons placé en début de partie 2 piles de cartes effets. Différents niveaux de jeu vous sont proposés. Ainsi vous allez pouvoir piocher des cartes et en appliquer les effets à différents moments de la partie. Cela permettra aux plus forts de corser un peu le tout ! En fonction d niveau de difficulté choisi, vous allez prendre une nouvelle carte en début de partie, puis à 5 et 15 points. 5 niveaux sont ainsi proposés, mais n’hésitez pas à créer les votre pour corser encore plus !

2 ou 3 joueurs

A 2 ou 3 joueurs, on va jouer ensemble contre la montre ! On ne formera qu’une seule équipe et on devra atteindre les 25 points avant la fin du 5eme tour de jeu. Le marqueur rouge servira ici à décompter les manches ! En cas d’erreur, on pioche un jeton appareil photo qui nous donnera des points négatifs bien entendu !

Verdict

Vous l’aurez compris, Photoshoot est avant tout un jeu d’ambiance à connotation familiale. On pourra y jouer entre adultes et enfants. Si on joue entre joueurs expérimentés, on va pouvoir corser le jeu et ainsi profiter encore plus.

Fous-rires garantis avec Photoshoot. Les graphismes sont agréables et les règles simples, rien de mieux pour réussir un jeu ! Bravo à Funnyfox d’avoir choisi de nous le faire découvrir.

Direction le Champ d’Honneur chez Gigamic

0

2 à 4
30 minutes
14+
Trevor Benjamin, David Thompson
Brigette Indelicato
Gigamic
Champ d’Honneur

Le But ?

Champ d’honneur va vous permettre d’incarner un chef de guerre médiéval. Vous devrez donc gérer et commander de main de maitre vos armées. Il va vous falloir placer tous vos marqueurs de contrôle sur leurs emplacements respectifs. Le 1er (ou la 1ere équipe) à le faire remporte la partie.

Mise en place 2 joueurs

Pas de surprise, on commence par placer le plateau au centre de la table. Chacun choisi une faction, un sac, 1 pièce sceau royal, et les 6 marqueurs correspondants.

On commence par placer le sceau dans le sac. Chacun place ensuite 2 marqueurs contrôle sur les emplacements de départ. Il ne nous reste plus qu’à choisir nos armées. On mélange les 16 cartes Unité et on en place 4 faces visibles devant chaque joueur. On prend les jetons correspondants et l’on en place 2 de chaque sorte dans le sac. Les autres sont placées près de (ou sur) la carte associée. On termine en lançant en l’air le marqueur initiative. La face visible désignera le 1er joueur.

Mise en place 4 joueurs

Légère différence pour 4 joueurs car on va se retrouver en équipe de 2. Chacun va prendre un sac, et un sceau royal qu’il place à l’intérieur. On ne choisira ici qu’une seule faction. L’équipe possède 8 marqueurs contrôle et en dispose 3 sur les emplacements de départ de son côté.

On mélange et distribue 3 cartes Unité à chacun. Chacun prend les jetons associés et en place 2 dans son sac, le reste constituant sa réserve. On lance le marqueur initiative et un des deux joueurs de la faction gagnante engage la partie.

Fonctionnement

Lors d’un tour de jeu, vous allez avoir 2 actions à faire :

  • Piocher des pièces
  • Jouer des pièces

Piocher des pièces

On commence donc par piocher 3 pièces que l’on garde secrètement dans sa main. En effet, un chef militaire ne dévoile jamais ses actions à l’ennemi ! Si vous deviez piocher et que le sac soit vide, on remettrait immédiatement les jetons défaussés précédemment à l’intérieur pour terminer sa récupération d’unités.

Jouer des pièces

L’utilisation des pièces va être déterminante, c’est la toute la stratégie qui va entrer en jeu ! En effet, on va avoir le choix entre 3 actions possibles :

  • Placement
  • Défausser face Cachée
  • Défausser face visible

Pour le placement, rien de compliqué. On place la pièce piochée sur un lieu vide que vous contrôlez, ou sur une autre unité de même type pour la renforcer. Plus il y a de jetons sur une même unité, plus elle est forte. Il n’y a aucune limite de taille. Attention, on ne peut avoir qu’une seule unité de chaque type présente sur le plateau en même temps !

Défausser une pièce face cachée va vous permettre de recruter, prendre l’initiative ou encore de passer votre tour. Pour ce faire, il vous suffit juste de placer dans la défausse une pièce sans la montrer à votre adversaire et de choisir l’action qui vous parait la plus intéressante ! Pour recruter, on prendra un jeton de la réserve que l’on placera dans la défausse. Cela va augmenter les troupes lors de la prochaine remise en sac. Pour prendre l’initiative, vous placez juste le pion initiative devant vous, vous serez le 1er joueur le tour suivant. Attention, ce dernier ne peut changer de joueur qu’une seule fois par manche. Ce qui nous amène à la dernière option, passer son tour.

Défausser face visible

En défaussant un jeton face visible, on va donc pouvoir activer une unité du même type ! On pourra la déplacer d’une case adjacente. Si elle est renforcée, c’est toute la pile qui se déplace. On pourra également jouer un jeton pour attaquer l’adversaire. On retire donc un jeton de l’unité attaquée adjacente. D’où l’intérêt de renforcer ses unités ! Dernière action possible en activant une unité, la Tactique ! On peut donc jouer la capacité tactique de l’unité choisie en se référant à sa carte !

On va aussi pouvoir en défausser une pour contrôler un lieu, c’est-à-dire que l’on placera un de ses marqueurs sur l’emplacement de l’un de ceux que l’on domine. Si un marqueur contrôle adverse se trouve déjà sur la case, son propriétaire le reprend ! Si vous n’avez plus de marqueur, vous remporter immédiatement la partie.

Verdict

Attention, Champ d’Honneur est un petit bijou ! Une sorte d’échiquier revu et amélioré en combat stratégique.

Le fonctionnement est très bien pensé et la stratégie va être de mise. La rejouabilité est excellente car avec le tirage des armées de départs et les tactiques de chacune, on aura droit à des parties souvent différentes. Bien entendu, des extensions arrivent pour apporter encore plus de variétés !

Et que dire du matériel ? Gigamic à choisi de nous offrir de superbes jetons style poker, dans une boite robuste autant que belle avec un thermoformage adéquat qui permet de ranger et déployer le jeu rapidement.

En plus d’être beau et de qualité, le jeu est très addictif. Une partie de jouée et l’on veut déjà recommencer. Le créateur à tout compris et nous offre là une merveille que l’on se doit de posséder dans toute bonne ludothèque qui se respecte !

Trésors Légendaires, parez à l’abordage chez Lifestyle Boardgames

0
2 à 4
30 minutes
10+
Annick Lobet
Alexey Grishin, Douglas Giarletti, Alexander Nepogoda, Daniil Protsenko
LifeStyle Boardgames
Trésors Légendaires

Le but ?

Dans Trésors légendaires, vous êtes un pirate. Vous allez devoir traverser les 7 mers et récolter le plus grand nombre de trésors et en avoir plus que vos adversaires ! Mais attention, ces derniers ont le même but. Il vous faudra donc placer des malus sur leurs iles, les attaquer et utiliser du plus grand stratagème pour remporter la victoire !

Mise en place

On commence par placer le plateau de jeu au centre de la table et on dispose toutes les tuiles océan face visible de façon à cacher leurs récompenses sur chaque emplacement du plateau. On distribue ensuite une carte ile à chacun qui la gardera cachée. En effet, personne ne sait qui possède quelle ile. On prend ensuite un pont, un bateau et une carte ile. Le bateau sera placé sur l’un des emplacements de départ et on récupère la tuile de la case pour la placer sur son pont. Vous êtes prêts à commencer.

Fonctionnement

Un tour de jeu est très simple. Vous aurez 3 actions à effectuer durant votre tour parmi :

  • Explorer
  • Vous déplacer
  • Décharger des marchandises
  • Attaquer les adversaires
  • Echanger des iles
  • Jouer une tuile spéciale

Explorer : On se déplace toujours de façon orthogonale, de chaque coté mais jamais en diagonale. Pour faire une exploration, on bouge d’1 case maximum et on prend la tuile qui se trouve sur la case d’arrivée. On peut rester sur celle sur laquelle on est et juste prendre la tuile s’il y en a une !

Se déplacer : On peut se déplacer jusqu’à 2 cases par action sans prendre les tuiles, on passe simplement dessus. Comme expliqué précédemment, on ne se déplace jamais en diagonale.

Décharger : quand on se trouve sur l’une des cases adjacentes aux iles, on peut déposer pour 1 action autant de ressource qu’on le désire sur cette dernière. On les empile face cachée !

Attaquer : Il suffit de défausser 1 canon et un de plus pour chaque case séparant votre bateau de celui de l’adversaire. Il ne peut pas riposter. On lui vole ensuite 2 tuiles que l’on place sur notre pont ! Pour cette action, on peut tirer en diagonale ! La seule restriction, c’est qu’on ne peut attaquer un adversaire qu’une fois par tour !

Echanger des iles : vous l’aurez compris, on défaussera les trésors sur son ile et les Idoles Maudites sur celles des adversaires. En échange de 4 canons, vous pourrez échanger votre carte ile avec celle d’un autre joueur, ce qui risque de changer pas mal de choses !

Jouer une tuile spéciale : Vous avez la possibilité de jouer une tuile spéciale si vous le souhaitez. Vous en appliquez les effets tout de suite.

Fin de partie 

La partie prend fin immédiatement après la prise de la dernière tuile sur le plateau. On passe alors au décompte des points. Chaque joueur révèle sa carte ile et ramasse les tuiles de l’ile. On additionne les trésors et on soustrait les Idoles Maudites. Si vous possédez une carte Perroquet, vous pouvez défausser 2 Idoles Maudites avant le décompte. Les ploufs ne rapportent aucun point.

Variante 

Un mode campagne vous permettra de varier les plaisirs. En effet, le vainqueur de la partie peut choisir une case de l’ile au trésors fournie et la gratter. Cela vous donnera une enveloppe à ouvrir. Cette dernière contiendra des variantes de règles, cartes supplémentaires, … Afin de corser les parties suivantes. Rassurez-vous, une fois que vous aurez découvert toutes les parties, vous pourrez toujours plastifier la carte et placer des gommettes sur les iles, cela fonctionne très bien aussi ^^

Verdict

Trésors Légendaires est un jeu extrêmement attrayant qui comblera toute la famille. Avec ses règles évolutives, les premières parties sont très simples et la difficulté se durci dès qu’on commence à explorer la carte aux trésors.

Le jeu porte bien son nom, et les graphismes sont adapté au thème. Le matériel est de qualité et l’ensemble forme un excellent jeu.

Le côté « legacy » très à la mode ces derniers temps peut paraitre légèrement rébarbatif, mais non, au final, avec cette possibilité de mettre des gommettes tout simplement, la durée de vie du jeu n’est en rien affectée !

Voilà donc une valeur sure dans le monde de la piraterie. Hoyé moussaillon, hissez la grand-voile et parez à l’abordage, les Trésors Légendaires vous attendent !

Quoi de mieux qu’un Dinner in Paris sur une terrasse apres le confinement ?

0
2 à 4
45 minutes
10+
Les Trolls Associés
Alain Boyer
FunnyFox
Dinner in Paris

Le but ?

Dans Dinner in Paris, vous allez vous retrouver dans une course acharnée à la plus belle terrasse. En effet, une place piétonne vient d’ouvrir au cœur de la capitale et tous les restaurateurs de la ville vont vouloir ouvrir leur établissement. Il vous faudra être le plus malin pour ouvrir les plus prestigieux restaurants de toutes sortes et avoir les terrasses les plus attirantes.

Mise en place

On commence par choisir le coté du plateau en fonction du nombre de joueurs. Pour 2 joueurs, on peut jouer indifféremment n’importe quel côté ! On dispose sur les emplacements prévus à cet effet les différentes piles de cartes bien mélangées au préalable. Pour ce qui est des Ressources, on fait bien entendu une rivière de 4 cartes près de la pioche. Le dernier emplacement servira pour la défausse. Pour les Majorités, on va en piocher une aléatoirement. Les autres sont défaussées, on en utilise seulement 1 par partie pour marquer des points en fin de partie.

Chaque joueur prend ensuite un plateau, une couleur, place ses tuiles terrasses sur leurs emplacements et garde celles des enseignes des restaurants dans sa réserve.  On place un cube doré sur le 1 de la piste des revenus, et l’argenté reste près du plateau, il nous servira à compter les dépenses. On pioche 4 cartes Ressources et 2 Objectifs. Pour ces derniers, on en choisi 1 secrètement et l’autre sera mis à disposition pour les autres joueurs. Il ne nous reste plus qu’à déclarer le 1er joueur et lancer la partie !

Fonctionnement

Un tour de jeu de Dinner in Paris est extrêmement simple. Le joueur actif commence par piocher une carte ressource visible (dans ce cas, on refill-rempli- immédiatement) ou cachée et il peut ensuite effectuer 2 actions parmi :

  • Piocher 1 carte ressource
  • Ouvrir un restaurant
  • Construire des terrasses
  • Réaliser un objectif

Chaque action pourra être effectuée en double s’il le souhaite, excepté pour les terrasses car bien entendu, on peut en placer autant que l’on veut en une fois si on a de quoi payer !

Piocher une carte : toujours face visible ou cachée. Dés qu’on pioche une visible, on refill de manière à avoir un nouveau choix si l’on veut réitérer l’action ! Ces ressources sont très importantes (et parfois rares) car on en aura besoin pour ouvrir des restaurants.

Ouvrir un restaurant : Il suffit tout simplement de défausser les ressources nécessaires à l’ouverture de l’établissement pour pouvoir le placer ou l’on veut sur la ligne de pointillés delimitant le nombre de joueurs. A l’intérieur de la place, on ne mettra que des terrasses.

Construire des terrasses : Pour placer une terrasse, on va devoir les mettre orthogonalement en partant de devant l’établissement concerné et en en payant le prix. Par exemple, si l’on veut en placer une d’une friterie, on ne pourra pas la faire partir devant un autre restaurant, car chacune à son prix !

Pour ce faire il faudra s’acquitter du prix de la (les) terrasse (s) que l’on souhaite ouvrir. Concernant les règles de pose, on les dispose toujours côte à côte, jamais en diagonale. De plus, une terrasse ne peut toucher une terrasse voisine, même s’il s’agit d’un seul joueur (sauf exception donnée par une carte). Si l’on en place une sur une case pigeon, on pioche immédiatement une carte Pigeon. Si c’est un effet immédiat, on l’applique avant de continuer. Si c’est un effet de jeu, on peut le jouer gratuitement (en plus de ses actions). Et s’il s’agit d’un effet de fin de partie, on le conserve soigneusement dissimulé afin de garder le suspense et de ne pas se faire voler la victoire ! Attention, défense de mettre sa terrasse sur un orchestre ou des plantations bien entendu 😉

Réaliser un objectif : Qu’il soit commun ou personnel, cela compte comme 1 action. Si l’on remplit les conditions demandées, on place la carte devant soi face visible pour montrer qu’elle est validée. Pour les communs, seul le joueur le plus rapide à remplir les conditions pourra avoir la remporter.

Fin de partie :

Elle intervient quand l’une de ces 3 conditions est remplie :

  • Si un joueur atteint la limite de restaurants placés
  • Si un joueur à posé toutes les tuiles terrasses de 2 types de restaurants
  • Si on ne peut plus poser de restaurant ou terrasses sur le plateau.

A ce moment, on termine le tour de jeu de façon à ce que chacun ait joué le même nombre de tour et l’on passe au décompte final. Le plus grand score remporte la partie, mais attention aux majorités qui risquent de changer la donne ! S’il y a égalité, le plus grand nombre de terrasses l’emporte.

Verdict

FunnyFox nous propose donc de construire des terrasses à Paname. Original comme thème mais en plus, le jeu, de par son simple fonctionnement, est terriblement efficace. Pas de règles tordues, on choisi nos actions et on en applique les effets. Pas d’interminables longueurs entre 2 tours, le temps de calculer son prochain coup et c’est à nous de jouer !

Les graphismes sont super attrayants et donne encore plus envie de jouer. Une réussite totale pour ce jeu conçu pour jouer à tout âge. En effet, petits et grands pourront se battre pour la victoire, le jeu est accessible à toute la famille.

Les cartes pigeon vont vous aider à retourner parfois la situation. En effet, certaines cartes vous permettent de construire vos terrasses adjacentes à un adversaire, voire même de construire par-dessus les sienne pour lui piquer des points de victoire qui peuvent être décisifs ! La stratégie est omniprésente et tout peut basculer en un instant !

Vous vous sentez l’âme d’un restaurateur ? C’est le moment de montrer votre talent et de construire les plus belles terrasses de Paris. Un seul prouvera son ingéniosité !

L’Age de Bronze : exploitez encore plus l’Aube des Tribus chez Gigamic

0

Notre avis sur l’extension de L’Aube des Tribus

Le but ?

L’Age du bronze vous apporte 2 nouveaux modules afin de varier votre expérience avec l’excellent jeu l’aube des tribus (voir notre avis ici-même). Avec les Bêtes, vous devrez toujours atteindre les 15 points de victoire, mais certains animaux viendront vous mettre des bâtons dans les roues. Pour ce qui est du Bronze, vous devrez tout simplement découvrir 3 avancées technologiques pour remporter immédiatement la partie.

Mise en place pour les Bêtes

Cette extension vous propose de nouvelles cartes évènements à mélanger avec celles de base ou à utiliser seules ! Avant de commencer la partie, il vous faudra décider si vous jouez aussi avec le Mammouth et/ou l’ours des cavernes qui compliquent encore le jeu ! Pour l’Ours, il vous faudra remplacer une tuile montagne par celle de l’animal. On placera également la carte de l’ours visible à l’emplacement des cartes défaussées avec son meeple dessus. Pour le Mammouth, le 1er joueur le placera sur l’un des bords du plateau de jeu.

Fonctionnement des bêtes

Les animaux errants sont toujours positionnés sur 3 tuiles en même temps. Ils exercent leur pouvoir sur celles-ci. Le joueur actif pourra utiliser ses actions de déplacement pour les faire bouger. On pourra décider de qui bouge de combien de cases. Pour ce faire, ils iront d’un emplacement de 3 hexagones vers un autre adjacent pour une action. Ils pourront traverser d’autres cases avec des animaux mais ne pourront s’arrêter dessus. Bien entendu, il y aura des actions et conséquences en fonction des endroits traversés.

Mise en place pour l’Age de Bronze

Commencez par placer les différentes cartes de technologie commerce, écriture et métallurgie en 3 piles distinctes près du plateau. Le reste ne change pas, on garde le placement de départ !

Fonctionnement de l’Age de bronze

Le jeu se déroule normalement. Quand on construit un village, on pioche une carte Technologie de son choix. Vous ne pouvez en avoir qu’une seule de chaque sorte ! Il vous restera ensuite à la développer sur ses 3 niveaux en payant le coût indiqué. Une fois terminée, elle vous octroiera un pouvoir spécifique.

Cette extension vous propose également une nouvelle façon de jouer l’action Guider. En effet, vous pourrez maintenant chercher X (puissance de l’action) cartes Objectif et les placer au-dessus de la pioche. Une nouvelle expérience qui devrait vous faire réfléchir encore plus.

Verdict

L’Age de Bronze est donc une extension qui permet de rajouter énormément à l’Aube des tribus ! Le jeu de base est déjà parfait me direz-vous, mais ces bêtes viendront changer le système pour le corser encore un peu plus.

Le Bronze, quant à lui, vous permettra de jouer différemment avec un objectif de jeu nouveau.

On ne se lasse donc pas de jouer à ce jeu qui se renouvelle ici et nous propose 2 variantes aussi intéressantes l’une que l’autre. Et les plus vaillants d’entre-vous tenteront certainement l’expérience de jouer les 2 en même temps !

C’est le moment de développer votre village et de montrer que vous êtes le plus grand chef en déjouant les animaux errants et en construisant de nouvelles technologies….

Welcome to Dragon Parks chez Ankama

0
2 à 5
15 minutes
8+
Nicolas Sato
Ayumi Kakei
Ankama
Dragon Parks

Le But ?

Dans Dragon Parks, vous allez devoir faire venir un maximum de visiteurs dans vos parcs à dinosaures. Vous aurez 3 saisons pour les attirer, mais veillez à bien nourrir vos bestioles, sans quoi ils se repaitront de vos touristes !

Mise en place

Installez au centre de la table le plateau des saisons et placez le marqueur sur la 1ere encoche. Chaque joueur reçoit 3 tuiles iles, 5 visiteurs (il faut bien nourrir les bestioles au début du jeu !), 1 aide de jeu et 4 cartes Dragons. Formez une pile avec le restant des cartes et placez les jetons visiteurs à côté. Vous êtes prêts !

Fonctionnement

Le déroulement du jeu est extrêmement simple. Chaque joueur va choisir une carte et la placer devant lui face cachée. Une fois que tout le monde a fait sa sélection, on révèle sa carte, on la place sur une de nos iles et on applique les effets de chaque dragon s’il y en a. Attention les cartes sont sur support transparent et se superposent. Il faut être stratégique dans les superpositions. On passe ensuite notre jeu au joueur situé à notre gauche. On recommence l’opération encore 2 fois et on défaussera la dernière carte. Ce sera la fin de la saison. Il ne restera plus qu’à appliquer les bonus/malus de fin de saison et de déplacer le curseur sur la suivante ! Une fois les 3 manches accomplies, on comptabilise les jetons visiteurs et le meilleur l’emporte !

Verdict

Dragon Parks est un jeu qui va vous plonger dans l’univers de Jurassic Parc. Création d’un parc d’attraction avec des dinosaure, qui n’en a jamais rêvé ? Vous allez donc devoir attirer les visiteurs mais il vous faudra également gérer la nourriture. Si vous n’êtes pas assez prudents, vous risquez de voir vos clients se faire dévorer et perdre ainsi de précieux points de victoire….

L’avantage de ce jeu c’est qu’il a des règles très simple et une thématique abordable, ce qui permet de jouer en famille avec les enfants !

Les cartes transparentes sont pratiques pour voir ce qui se passe dés lors que l’on pose une nouvelle carte sur une existante. Les dessins sont agréables à regarder, on regrettera juste que les couleurs ne soient pas toujours très distinctes les unes des autres.

Quoi qu’il en soit, le jeu est fun, et petits et grands y trouveront leur compte ! Vous vous sentez l’âme d’un éleveur de dragons ? tentez vite l’aventure !

Panic in the air : qui sera le meilleur au saut en parachute ?

0
3 à 10
20 minutes
8 +
Frederic Elola
Frédéric Navez
Ludistri
Panic in the Air

Le but ?

Vous allez faire un saut en parachute ! Qui ouvrira son parachute en dernier et remportera la victoire ? Attention, il faudra tout de même l’ouvrir à temps pour ne pas mourir bêtement 😉

Mise en place

On va commencer par préparer la pioche en prenant la carte RIP, les 3 cartes de 500 et 6 autres cartes prises au hasard. On mélange le tout, ça formera le fond de pioche. On mélange le reste et on positionne par-dessus. On distribue les cartes de départ en fonction du nombre de joueurs : 6 pour 2 à 6 joueurs, seulement 3 pour 7 à 10 joueurs. Désignez le 1er joueur !

Fonctionnement

A son tour, le joueur actif doit réaliser 2 actions (avec possibilité de jouer les mêmes). Les actions possibles sont de jouer une carte (devant soi ou devant un adversaire) et de piocher 1 carte. La bonne nouvelle, c’est que l’on a aucune limite de cartes en main ! La mauvaise, c’est que pour ouvrir son parachute, il ne faut plus avoir une seule carte ! Ça ne compte pas comme une action, on peut donc le faire à n’importe quel moment de son tour si notre main est vide !

Si un joueur tire la carte RIP, il s’écrase immédiatement, ainsi que tous ceux qui ne l’ont pas fait non plus ! Les joueurs restants comptent leur cartes clic-clac. Si le nombre est impair, ils s’écrasent aussi car le parachute n’était plus attaché ! Les survivants additionnent alors les cartes de points de chute, celui qui a fait la plus grande chute remporte la partie !

Les cartes :

  • Chiffre : il s’agit de la distance de chute, autrement dit, les points de victoire.
  • Clic-clac : ces cartes ouvrent et ferment les harnais des parachutes
  • Solo : protection pour un tour des cartes des adversaires
  • Wind : déplace la dernière carte (sauf SOLO) de chaque joueur sur la pile de son voisin dans le sens de la flèche
  • Risk : joué sur sa pile, permet de piocher 2 cartes. Jouée sur celle d’un adversaire, prendre au hasard 2 de ses cartes.
  • RIP : fin de partie

Verdict

Panic in the air est un petit jeu d’ambiance très sympathique. On ne s’ennuie pas un instant et plus on est nombreux, plus l’intérêt est grand. Les règles sont simples et accessibles à tout un chacun. On pourra y jouer en famille, le jeu est bien adapté pour.

Les plus anciens d’entre-nous reconnaitront le fonctionnement qui s’assimile un peu au célèbre 1000 bornes qui faisait notre bonheur il y a plusieurs dizaines d’années. Facile, rapide et efficace car pas de temps morts, voici une réussite parfaite pour un jeu d’apéro très addictif.

Accrochez votre harnais, faites attention à ce que l’on ne vous le décroche pas et surveillez le sens du vent ! 3, 2, 1, …. Sautez et remportez cette chute vertigineuse sans vous écraser lamentablement ! La partie est loin d’être facile !

Commercez dans la caravane de Zerzura chez Bragelonne Games

0
2 à 5
30 minutes
8+
Romaric Galonnier
Sébastien Caiveau
Bragelonne Games
Zerzura, l’oasis des merveilles

Le but ?

Vous allez devoir faire la plus grande collection d’objet dans votre caravane en acquérant des marchandises. Vous pourrez également faire du troc (involontaire) et devrez avoir la collection de plus grande valeur à l’épuisement des cartes qui sonnera la fin de la partie.

Mise en place

Chaque joueur va prendre un héron, un plateau individuel et un cube de score de chaque couleur qu’il placera sur la première case des emplacement dédiés. A 2 ou 3 joueurs, on retirera des cartes aléatoirement, et on mélange celles utilisées afin de former la pioche. On prend au hasard 4 tuiles commande, ce sera les objectifs à réaliser afin de gagner des bonus. Le premier joueur prend le jeton dromadaire et retourne autant de cartes que de joueurs (sauf à 2 joueurs ou l’on en prendre 4) pour faire le marché.

Fonctionnement

Lors de votre tour, vous allez pouvoir effectuer 1 action parmi les 3 possibles :

  • Prendre une carte du marché
  • Echanger une carte
  • Mettre en réserve

Prendre une carte signifie que vous allez choisir l’une des cartes du marché, la placer a dessus de votre plateau et placer votre héron sur cette dernière, ce qui va la protéger ! Ajustez aussitôt les valeurs des dessins de la carte.

Pour échanger une carte, vous prendrez 1 des vôtres et l’intervertirez avec celle d’un autre joueur. Ajustez les points de valeur des cartes bougées.

Pour mettre en réserve, vous allez tout simplement choisir 1 ou 2 cartes et les placer face cachée en dessous de votre plateau. On ne peut plus vous les prendre ! Vous déplacerez également votre pion oiseau sur le jeton 1 er joueur et deviendrez le prochain !

Une fois que chacun a joué, on défausse les cartes du marché restantes et le nouveau 1er joueur en retourne de nouvelles. On recommence ainsi de suite jusqu’à épuisement de la pile de cartes. Dès que l’on remplit les conditions de l’une des 4 tuiles Commande, on prend la carte immédiatement. Ça ne compte pas comme une action, mais un supplément gratuit à celle-ci ! Une fois la partie terminée, on compte les points de victoire des commandes qu’on a remplit intégralement auxquels on additionne les points des différentes cartes gagnées. Le plus fort l’emporte !

Une variante expert vous propose de jouer sans compter les cubes de score. Il faudra donc être attentif pour se rappeler combien on a de cartes de chaque sorte car 1 de plus ou de moins peut changer énormément les scores !

Verdict

Zerzura va réellement vous transporter dans l’oasis des merveilles et vous devrez trouver les meilleures afin de remporter la partie. Il va vous falloir jongler habillement et vous verrez vite que la chose n’est pas aisée. En effet, à une près, les quantités peuvent faire chavirer les scores.

Le coté rejouabilité est aussi important que le coté stratégique. En écartant certaines cartes en fonction du nombre de joueur, on a donc une quantité supplémentaire de diversité de jeu !

Dernier gros avantage, l’accès facile à toute la famille de par son thème et son fonctionnement ! Les plus jeunes pourront jouer grâce aux règles simples et défier leurs ainés dans ce jeu familial. Bravo Bragelonne Games !

Règlements de comptes à Gunny Town pour Roussignol Edition

0
3 à 6
45 minutes
10 +
Mathieu Roussignol
Jean Brisset
Roussignol Edition
Gunny Town

Le but ?

Dans Gunny Town, vous allez devoir atteindre le plus vite possible (avant vos adversaires bien entendu) les 15 points qui vous donneront la victoire. Et pour ce faire, vous allez devoir accomplir des missions dans les différents endroits de la ville.

Mise en place

Comme toujours, on monte et place le plateau de jeu au centre de la table. On prépare les 3 pioches de cartes missions, une par niveau, et on les mélange bien entendu. Les insignes seront placés sur leurs emplacements respectifs. Chaque joueur prend un plateau individuel, 3 points de vie, 2 cartes munitions et 1 mission secrète. On choisit ensuite si l’on veut commencer la partie à l’armurerie avec un pistolet ou à l’écurie avec un cheval !

Fonctionnement

A son tour, le joueur actif va avoir des actions obligatoires et optionnelles.

  • Se déplacer (obligatoire)
  • Avant ou après, on peut effectuer l’action de la case sur laquelle on se trouve (optionnel)
  • Attaquer les adversaires (optionnel)
  • Braquer les lieux

En ce qui concerne le déplacement qui est obligatoire, on va pouvoir bouger de 1 à 4 cases, ou 6 si l’on est à cheval. Avant de bouger, on devra calculer si l’on veut faire l’action de la case de départ ou de celle d’arrivée. Cette action est optionnelle, mais en générale, c’est elle qui décide de nos actions. En effet, si on arrive sur une case ou l’on récupère des munitions, au tour suivant, on pourra en prendre encore avant de repartir. Un choix stratégique à réfléchir.

Quand un autre joueur se trouve dans votre ligne de vue, c’est-à-dire dans la ligne droite, peu importe le nombre de cases, on peut déclencher un duel ! Pour cela, chacun des personnages va choisir une carte, et on les dévoile en même temps, celui qui a la blessure la plus grave remporte le tournoi ! On ne peut pas affronter un autre joueur plusieurs fois dans un même tour, mais on peut très bien en défier un autre immédiatement !

Dernières actions que vous allez pouvoir effectuer, les braquages ! Pour ce faire, vous allez devoir disposer d’une arme bien entendu. Vous allez défausser 2 cartes munitions au choix et prendre jusqu’à 3 pépites à la banque ou au joueur propriétaire des lieux ! Dans ce genre d’attaque, il y a impossibilité de se défendre, on subit, un point c’est tout !

Voilà pour ce qui concerne les actions principales. Ces dernières n’auront bien entendu qu’un seul but, accomplir des missions afin d’obtenir un maximum de points de victoire et remporter ainsi la partie. Dés que l’un des joueurs atteint ou dépasse les 15 points de victoire, ou qu’il ne reste que 5 missions disponibles, on termine le tour de jeu et l’on procède au décompte final qui désignera le vainqueur !

Verdict

Enfin un excellent jeu qui regroupe toutes les intrigues des westerns ! Il ne manque que les indiens (lol). Pas de temps mort entre 2 tours, on doit toujours être sur le qui vive car les autres joueurs nous attaquent pendant leur tour. Il va falloir sortir l’artillerie et préparer ses défenses afin d’être prêt à toute éventualité.

Stratégie et ruse, voilà ce qu’il vous faudra maitriser pour remporter la partie. Mais attention, la traitrise peut se manifester à n’importe quel moment et il vous faudra toujours avoir un joker dans votre manche pour rester en piste pour la victoire!

Rajoutez à tout ça des graphismes très BD extrêmement sympa et vous allez passer d’excellents moments!

Un jeu fun qui ravira petits et grands dans la joie et la bonne humeur. On aime et on en redemande, n’hésitez pas si vous êtes fan de western, ce jeu est fait pour vous ! Gunny Town est édité par Roussignol Edition et distribué par Victoria Game.