Règlements de comptes à Gunny Town pour Roussignol Edition

0
3 à 6
45 minutes
10 +
Mathieu Roussignol
Jean Brisset
Roussignol Edition
Gunny Town

Le but ?

Dans Gunny Town, vous allez devoir atteindre le plus vite possible (avant vos adversaires bien entendu) les 15 points qui vous donneront la victoire. Et pour ce faire, vous allez devoir accomplir des missions dans les différents endroits de la ville.

Mise en place

Comme toujours, on monte et place le plateau de jeu au centre de la table. On prépare les 3 pioches de cartes missions, une par niveau, et on les mélange bien entendu. Les insignes seront placés sur leurs emplacements respectifs. Chaque joueur prend un plateau individuel, 3 points de vie, 2 cartes munitions et 1 mission secrète. On choisit ensuite si l’on veut commencer la partie à l’armurerie avec un pistolet ou à l’écurie avec un cheval !

Fonctionnement

A son tour, le joueur actif va avoir des actions obligatoires et optionnelles.

  • Se déplacer (obligatoire)
  • Avant ou après, on peut effectuer l’action de la case sur laquelle on se trouve (optionnel)
  • Attaquer les adversaires (optionnel)
  • Braquer les lieux

En ce qui concerne le déplacement qui est obligatoire, on va pouvoir bouger de 1 à 4 cases, ou 6 si l’on est à cheval. Avant de bouger, on devra calculer si l’on veut faire l’action de la case de départ ou de celle d’arrivée. Cette action est optionnelle, mais en générale, c’est elle qui décide de nos actions. En effet, si on arrive sur une case ou l’on récupère des munitions, au tour suivant, on pourra en prendre encore avant de repartir. Un choix stratégique à réfléchir.

Quand un autre joueur se trouve dans votre ligne de vue, c’est-à-dire dans la ligne droite, peu importe le nombre de cases, on peut déclencher un duel ! Pour cela, chacun des personnages va choisir une carte, et on les dévoile en même temps, celui qui a la blessure la plus grave remporte le tournoi ! On ne peut pas affronter un autre joueur plusieurs fois dans un même tour, mais on peut très bien en défier un autre immédiatement !

Dernières actions que vous allez pouvoir effectuer, les braquages ! Pour ce faire, vous allez devoir disposer d’une arme bien entendu. Vous allez défausser 2 cartes munitions au choix et prendre jusqu’à 3 pépites à la banque ou au joueur propriétaire des lieux ! Dans ce genre d’attaque, il y a impossibilité de se défendre, on subit, un point c’est tout !

Voilà pour ce qui concerne les actions principales. Ces dernières n’auront bien entendu qu’un seul but, accomplir des missions afin d’obtenir un maximum de points de victoire et remporter ainsi la partie. Dés que l’un des joueurs atteint ou dépasse les 15 points de victoire, ou qu’il ne reste que 5 missions disponibles, on termine le tour de jeu et l’on procède au décompte final qui désignera le vainqueur !

Verdict

Enfin un excellent jeu qui regroupe toutes les intrigues des westerns ! Il ne manque que les indiens (lol). Pas de temps mort entre 2 tours, on doit toujours être sur le qui vive car les autres joueurs nous attaquent pendant leur tour. Il va falloir sortir l’artillerie et préparer ses défenses afin d’être prêt à toute éventualité.

Stratégie et ruse, voilà ce qu’il vous faudra maitriser pour remporter la partie. Mais attention, la traitrise peut se manifester à n’importe quel moment et il vous faudra toujours avoir un joker dans votre manche pour rester en piste pour la victoire!

Rajoutez à tout ça des graphismes très BD extrêmement sympa et vous allez passer d’excellents moments!

Un jeu fun qui ravira petits et grands dans la joie et la bonne humeur. On aime et on en redemande, n’hésitez pas si vous êtes fan de western, ce jeu est fait pour vous ! Gunny Town est édité par Roussignol Edition et distribué par Victoria Game.

Une Lueur dans la nuit chez Bombyx

0
2 à 4
45 minutes
10+
Cédrick Chaboussit
Ben Basso, Vincent Dutrait
Bombyx
Lueur

Le but ?

Dans Lueur, vous allez devoir, au fil des 8 journées de la partie, enrôler des compagnons et les faire suivre votre aventurier. Ils vous aideront, grâce à leurs dés et des combos à bien calculer, à récolter un maximum d’éclats de lumière. Celui qui en aura le plus remportera bien évidemment la partie !

Mise en place

Vous allez devoir choisir quel voyage vous voulez jouer ! En fonction, vous positionnerez le plateau sur la face adéquate. Chaque joueur choisit ensuite un aventurier et prend le dé et les jetons de la même couleur. Si l’on joue La province des ombres, on va placer son meeple et son campement sur la case en bas à gauche. Pour L’archipel ténébreux, il suffit de choisir une couleur de bateau, d’en placer 4 sur l’ile centrale et de garder le dernier devant soi pour se rappeler de la couleur jouée.

On place bien entendu tous les jetons près du plateau central et on va installer dessous la piste des rencontres. Le premier joueur va lancer les petits dés (sauf le noir) et les placer sur cette dernière en fonction du résultat obtenu ! Si jamais une case est vide, on met un jeton « petit pas ». Dans chacun des paquets, A et B, on retire 3 cartes. On les mélange séparément et on place le A sur le B pour faire la pile des rencontres.

Fonctionnement

Un tour de jeu se décompose comme suit :

  • Matin
  • Fin de matinée
  • Midi
  • Après-midi
  • Soir

Matin : A tour de rôle, les joueurs choisissent un compagnon et l’ajoutent à leur compagnie avec ses dés. Le dernier restant est toujours envoyé au cimetière.

Fin de matinée : Tout le monde en même temps, on lance tous les dés en notre possession. C’est le moment où l’on peut utiliser des relances. Pour cela, il faut disposer des pions adéquats, d’un pouvoir de compagnon spécifique ou alors, on peut reculer son marqueur jusqu’à la dernière case avec le signe relance dessus, dans ce cas, on relance immédiatement 1 ou 2 dés ! On peut recommencer si on le souhaite, mais à chaque fois il faudra en payer le coût  !

Midi : C’est l’heure de résoudre les dés. Tous en même temps, on va essayer d’avoir un maximum de récompense en faisant les combinaisons les plus intéressantes. Sachant que les dés sont utilisables une seule fois par carte, mais sur chacune d’entre elles, il faudra bien regarder pour ne rien oublier ! ON NE TOUCHE SURTOUT PAS AUX DES ! On avance ensuite sur la piste de score en fonction de ce que l’on a gagné comme éclats de lumière.

Après-midi : c’est l’heure du voyage ! Chaque joueur va déplacer sa compagnie (ou un de ses bateaux) en utilisant le résultat des jets de dés précédents. Si l’on veut, on peut aussi utiliser des petits pas comme joker pour avancer plus vite. Mais attention, ils sont perdus et ne rapporteront donc rien en fin de partie ! En se déplaçant on récolte immédiatement les bonus et malus des cases par lesquelles on passe. Dans La province des ombres, on pourra placer son campement sur un village pour faire une sauvegarde (en fin de partie on marquera les points de l’emplacement du campement). Attention toutefois, quand on fait son campement, on ne peut plus faire progresser son meeple pendant ce tour de jeu ! Et pour l’Archipel ténébreux, on va faire avancer l’un de ses bateaux en fonction des dés de valeur différente. Attention, il faudra en avoir exactement autant que demandé ou utiliser des petits pas !

Soirée : c’est le moment ou l’on prépare la phase suivante. On replace ses petits dés sur les emplacements des symboles obtenus précédemment. Une fois de plus, on va mettre un jeton petit pas sur les emplacements sans dés. On défausse le compagnon inutilisé et on refait la rivière ! On passe enfin le pion 1er joueur à la personne de gauche. S’il n’y a plus de compagnons disponibles dans la pioche, c’est que vous venez de jouer votre 8eme et dernier tour. Il ne nous reste plus qu’à faire les comptes et déclarer le vainqueur de la partie !

Verdict

Ce qui frappe au premier abord avec Lueur, c’est la qualité du graphisme ! EN effet, on a droit à une esthétique en noir et blanc qui est sublime. Les aventuriers et compagnons sont tout aussi merveilleux. Tout ça donne une âme certaine au jeu.

Le jeu en lui-même est très original. Vous allez donc devoir vivre 8 jours dans le noir et essayer de trouver un maximum d’éclat de lumière afin de restaurer les couleurs du royaume.

Faire 2 jeux en 1 est aussi un coté original. On doit choisir son aventure, dans le même thème, mais avec un fonctionnement sur le plateau totalement diffèrent ! Si on ajoute à ça le fait de retirer 3 cartes dans chaque pile de jeu, vous comprendrez aisément que la rejouabilité est incroyable !

Le fonctionnement est simple, l’univers original, le tout donne un jeu unique. On aime et on en redemande. Espérons une extension future et pourquoi pas d’autres jeux dans la même veine !

L’aube des tribus : développez vos villages chez Gigamic!

0

Notre avis sur l’aube des tribus

L’aube des tribus est un jeu de Brad Books. Il est illustré par Sergio Shaves. On y joue de 2 à 4 dans des parties allant de 30 minutes à 1H00. Accessible dés 10 ans, il est édité et distribué par Gigamic.

Le but

Vous allez devoir faire évoluer votre tribu pour devenir la plus forte ! Expansion, récoltes et affrontement en perspective ! Le 1er à arriver à 15 points de victoire remporte la partie !

Mise en place

On va commencer par disposer le terrain de jeu. On va choisir autant de tuiles de chaque sorte (excepté pour les tuiles spéciales) qu’il y a de joueurs plus une ! On les dispose aléatoirement suivant la configuration requise. Chacun va prendre les pions et cartes de la couleur qu’il a choisi. N distribue au hasard un plateau individuel à chacun. Il ne nous reste plus qu’à placer le plateau d’action à côté de celui de jeu principal et de mettre les marqueurs en forme de pointe de flèche dessus pour marquer les scores. Sur les cases actions, on place les dés de façon à voir apparaitre sur chacune de gauche à droite un soleil, une lune et une face vierge. Les 2 dés restants sont mis de côté pour le moment ! Toutes les cartes sont mélangées comme indiqué dans le livret de règles et empilées près du plateau d’action. Vous êtes prêts à commencer !

Fonctionnement

A son tour, chaque joueur va choisir un emplacement et placer ses personnages dessus. Le 1er en placera 2, le second 3, le 4eme 3 et empoche 2 ressources et le 4eme s’il y a lieu se placera sur 2 hexagones adjacents. Il ne nous reste plus qu’à effectuer les actions telles qu’elles sont rappelées sur les plateaux individuels !

  • Points des villages : on commence par marquer des points pour les villages construits
  • Lancer de dés : le joueur actif lance les 2 dés supplémentaires. En cas de double, on pioche une carte événement que l’on applique.
  • Choix des actions : pour chaque action, on va devoir placer des dés. L’action est décrite sous son nom, et en dessous de la ligne se trouvent les majorations bonus ou malus en fonction des dés présents.
    • Croitre : placer entre 2 et 4 meeples supplémentaires sur une case déjà occupée.
    • Voyager : déplacer le nombre de villageois d’une case seulement
    • Récolter : recevoir les ressources correspondantes aux cases occupées par les villageois. Elles varient en fonction des terrains.
    • Guider : piocher des nouveaux objectifs.
  • Résolution des conflits : s’il y a plus de 5 personnages par tuiles, il va y avoir un conflit ! Dans ce cas, on supprime autant de meeples des couleurs présentes afin de n’avoir plus qu’une seule couleur sur la case. Si un village se retrouve sans pion dessus, il est simplement détruit !
  • Construction des villages et accomplissement des objectifs : Vous devrez posséder les ressources demandées sur votre plateau pour construire un village. On vérifie aussi les conditions d’objectifs pour savoir s’ils sont accomplis.

On va continuer de la sorte jusqu’à ce qu’un des joueurs arrive à 15 points de victoire. Ce dernier remporte la partie. Si à un moment, un joueur se retrouve sans aucun villageois présents, il commencera son prochain tour en en plaçant 2 sur l’hexagone de son choix ! S’il en reste des vides, il se placera en priorité dessus.

Verdict

L’aube des tribus est un jeu aux multiples rebondissements. Le coté asymétrique va donner une chance à chacun de remporter la victoire. Le coté aléatoire des jets de dés va compliquer ou facilité les actions. Le choix de seulement 2 de ces dernières va permettre de faire son chemin. Il faudra choisir les 2 bonnes options à chaque tour.

Le placement des tuiles de départ permet d’avoir aussi une rejouabilité sans faille. Elles sont tirées au hasard et changent donc à chaque partie ! De plus, une fois une ou deux parties jouées, vous pourrez mettre les cartes de pouvoir des chefs en jeu afin de corser un peu le tout et de vous donner encore plus de réflexion quant au choix des actions.

Le jeu tourne très bien à 2, mais c’est à 3 ou 4 qu’il est le plus intéressant comme souvent avec ce genre. En effet, à chaque tour il faudra choisir quel adversaire on doit ralentir pour essayer d’être le premier à arriver aux 15 points qui offrent la victoire

Préparez vous à conquérir la préhistoire et devenez le plus grand chef de tribu, Gigamic nous offre un jeu simple et extrêmement efficace.

Test de Night of the living dead, un jeu Zombicide chez Funforge!

0

Notre avis sur Night of the living dead, un jeu zombicide

Night of the Living Dead est un jeu de la série des zombicides. Une fois de plus, on le doit à Raphaël Guiton, Jean-Baptiste Lullien et Nicolas Raoult. Les illustrations sont de Édouard Guiton, Henning Ludvigsen et Eric Nouhaut. Revivez le chef d’œuvre de Georges A. Romero dans des parties entre 1 et 6 joueurs. Comptez entre 1H00 et 2H00 suivant la scène choisie. Comme toujours, vu le thème du jeu, il est conseillé aux plus de 14 ans. L’éditeur pour la France n’est autre que Funforge.

Le but ?

Dans Night of the Living Dead, vous allez devoir incarner 1 (ou plusieurs) personnage(s) du célèbre film du même nom ! Vous allez devoir coopérer et réussir une dizaine de missions pour venir à bout de l’aventure ! Les objectifs vont varier en fonction de la scène jouée. Et comme toujours, soit vous gagnez ensemble, soit vous perdez tous !

Mise en place

Vous allez commencer par choisir votre scénario (un passage clé du film) à jouer.  Positionnez les tuiles comme indiqué, ainsi que tous les éléments : portes, zone de départ, barricades, sone de sortie, zone de pop des monstres. Mélangez les tuiles et placez-les près du plateau créé. Chaque joueur choisi son (ses) héros. Distribuez les cartes équipement de départ comme spécifié sur la mise en place de la scène. Vous êtes prêts à en découdre avec les morts-vivants !

Fonctionnement

A son tour, chaque joueur va activer son personnage en fonction de son niveau ! Au départ, vous avez droit à 3 actions. Parmi celles-ci, vous pourrez vous déplacer, fouiller, monter en voiture, ouvrir des portes, faire ou démonter des barricades, attaquer des ennemis, … S’il possède plusieurs héros, le joueur choisira à chaque fois l’ordre dans lequel les activer ! Une fois ses actions effectuées, on passe au joueur suivant et ainsi de suite.

Certaines actions vont vous rapporter des points d’expérience et ainsi faire monter la difficulté globale du jeu ! Il va donc falloir bien se coordonner afin de monter en niveau tous ensemble.

Une fois que tous les joueurs ont activé leur personnage, c’est au tour des zombies d’entrer en action. Chacun disposant d’une seule action, ils vont donc commencer par combattre s’il y a des personnages sur leur case. Ensuite ils pourront se déplacer pour se rapprocher ou défoncer des barricades. On va ensuite, en commençant par la zone d’activation blanche, déployer de nouveaux monstres en fonction du niveau du joueur le plus élevé ! D’où l’intérêt de progresser de concert ! Pour ce faire, on pioche une carte par zone et on déploie les zombies demandés. Si jamais vous êtes en pénurie de figurines, placez tout ce que vous pouvez et après, ils prennent tous une activation supplémentaire !

Le 1er joueur change ensuite de main et on continue comme ça jusqu’à atteindre l’objectif de mission. Si jamais l’objectif n’est pas réussi, la partie est perdue pour tous les joueurs.

Le mode Romero

Les fans de La nuit des morts-vivants reconnaitront aisément les personnages du film dans leur version Romero, c’est-à-dire en noir et blanc. Ce ne sont que des personnages lambda. Si l’on retourne leur carte, on découvre leur version Zombicide ! Leurs aptitudes changent en fonction de la face jouée ! Cette dernière est amenée à changer en fonction des scènes et de la présence de nouveaux zombies sur le plateau : les Proches ! En effet, quand un de ces personnage se retrouve sur le plateau de jeu, les héros redeviennent de simples êtres humains et perdent ainsi leur combativité. Vous verrez que les faces Romero sont beaucoup plus faibles que les faces zombicide. De même, ils ne piocheront pas dans la même pile lors de leurs actions de fouille et ne trouverons donc pas d’armes puissantes. Les Proches sont donc à vite éliminer si l’on veut pouvoir progresser dans le jeu !

Verdict

Vous l’aurez compris, l’adaptation en jeu Zombicide du film culte qu’est La nuit des morts-vivants étaient bien incontournable. L’occasion de rajouter de nouveaux systèmes à l’ensemble pour ensuite modifier la jouabilité.

Les puristes de zombicide risquent d’être déçus car le coté Romero est beaucoup plus présent. Et quand on y est, on a moins d’actions disponibles ! Chaque scénario vous donne des conditions pour passer en mode combat pur et dur et vous verrez que les choses ne sont pas aisées ! Cela donne une difficulté nouvelle et très intéressante !

Les plateaux de jeu sont originaux eux aussi car ils ne vont pas se contenter d’être carrés ou rectangle. En effet, on va pouvoir mettre les dalles se chevauchant en quinconce afin de faire de grands champs de maïs ou forets ! Original et innovant !

Zombicide nous prouve que la série n’est pas morte et connait un grand renouveau avec cette mouture originale proposée cette fois-ci par FunForge. Une façon de donner aux cinéphiles l’envie de tester ce genre de jeu s’ils ne l’ont pas encore fait. Personnellement, on est fan et on en redemande ! Ce standalone est réellement incontournable. Espérons que d’autres films continueront à être adaptés sous cette forme !

Test de Dark Souls, le jeu de carte en français chez FunForge

0
DARK SOULS VERSION CARTES

Dark Souls, le jeu de cartes est une adaptation du célèbre jeu vidéo qu’il n’est plus nécessaire de présenter. Il est fait pour 1 à 4 joueurs. Les parties durent environ une heure (aussi difficiles que la version numérique). On peut essayer d’affronter le monde terrible de Dark Souls dès 12 ans. Funforge et Pétard Troll s’associent pour vous en faire profiter ! En effet, Funforge devient le distributeur de Dark Souls The Card Game (version française) pour les pays francophones.

LE JEU

Vous allez donc devoir évoluer et affronter des créatures toutes plus terrifiantes les unes que les autres dans un univers médiéval-fantastique. Clerc, assassin, sorcier et chevalier sont au rendez-vous. Vous allez choisir un personnage et son deck identifiable par le logo en haut à droite qui est identique sur chacune de ses 28 cartes. Vous l’aurez compris, il s’agit d’un deck building !

Vous allez devoir jouer contre le temps car les cartes représentant le feu de camp où vous pouvez vous reposer vont s’estomper à chaque fois que vous allez retourner prendre des forces. Et vous allez y retourner souvent car si un membre de l’équipe meurt, tout le monde s’y retrouve ! Votre feu va donc s’éteindre tout doucement et il va falloir terminer la partie avant extinction complète. Mais quand vous l’utiliserez, vous pourrez augmenter la taille de votre deck…. Intéressant tout de même ! Sachant qu’en détruisant des monstres ou en piochant des trésors vous allez pouvoir récupérer de nouvelles cartes bien entendu plus puissantes.

Mise en place

Chaque joueur va donc choisir son personnage et le deck qui lui est associé. Le jeu est asymétrique car chaque personnage va avoir ses propres caractéristiques ! Il faudra que chacun puisse poser devant lui son deck et sa défausse. De même, il faudra laisser un emplacement pour la pile des butins et l’inventaire commun au groupe !

Placez ensuite les 2 plateaux de bataille (Ennemis et Personnages) au centre. Placez au-dessus le plateau d’exploration en laissant de la place de chaque côté de manière à pouvoir faire les marchés sur l’un et placer les decks de l’autre. Chacun sera mélangé indépendamment comme indiqué dans le livret de règles !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est dark-souls-02.jpg
LE FONCTIONNEMENT

Intelligence, dextérité, force, foi…. sont des caractéristiques utilisées comme dans tous les jeux de rôle évoluant dans l’univers de l’heroic-fantasy. Elles sont différentes en fonction des héros.

Vous allez donc choisir votre emplacement sur le plateau des héros afin de vous préparer au combat ! Une fois que vous êtes prêts, il vous restera à choisir votre chemin et révéler le premier monstre rencontré. Sur la carte de ce dernier, vous allez trouver son emplacement de départ, ses caractéristiques, attaque, défense et point faible. Une fois toutes les créatures en place, elles vont s’activer et vous attaquer ! Si vous possédez suffisamment d’endurance, vous pourrez peut-être effectuer une réaction à l’attaque.

Après cela, c’est à votre tour de jouer. Commencer par piocher pour avoir 6 cartes en mains. Si vous ne pouvez pas, vous revenez au feu de camp ☹. Il ne vous restera plus qu’à les affronter en suivant les conditions requises pour essayer de les détruire.

Une fois fait, vous allez récupérer le nombre d’âmes indiquées en haut à droite de la carte. Sur certains monstres, vous pourrez également récupérer des trésors. Ces derniers dépendent du nombre de joueurs et est déterminé par les cartes de rencontres. Quand on les gagne ils viennent dans notre inventaire intermédiaire et pour qu’ils arrivent dans notre inventaire définitif il faut finir une autre rencontre ou bien se reposer au feu de camp. Si l’on meurt entre temps l’inventaire intermédiaire est perdu…

Attention, les Bosses fonctionnent différemment. Chacun à sa façon de faire qui est clairement expliquée dans le livret de règles !

Et l’on va continuer à explorer le plateau de cette manière jusqu’à arriver à détruire tous les bosses. Si tel est le cas, vous remportez la partie, sinon, tant pis pour vous, il ne vous reste plus qu’à recommencer !

VERDICT

Enfin un bon deck-building tiré d’un bon jeu vidéo. Dark Souls le jeu de cartes nous entraîne dans cet univers médiéval. De prime abord, si le jeu semble compliqué au vu des nombreuses cartes, une fois l’iconographie apprise c’est très fluide ! De plus, vous aurez une aide de jeu près de vous comme toujours. Temps d’apprentissage : 5 minutes, tout est parfaitement compréhensible !

On comprend donc très vite et on se retrouve vite à batailler avec des créatures plus redoutables les unes que les autres.  Mais attention, le jeu est aussi dur que dans sa version numérique ! Les fans de PC et console seront heureux de voir que Petard Troll et FunForge nous offrent l’opportunité de l’avoir sous ce format.

Il ne nous reste plus qu’à attendre des extensions pour encore plus de parties.