Retournez à l’école avec Ca suffit! chez Don’t Panic Games

0
4 à 8
15 minutes
10+
Alexandre POYE
Dessin de Feutres colorie par Membre non inscrit le 03 de Août de 2017 à  Coloritou.comFabrice MOSCA
Don’t Panic Games
Ca suffit!

Ça suffit! est un jeu d’Alexandre POYE illustré par Fabrice MOSCA. Accessible à partir de 10 ans (voire moins) les parties durent environ 15 minutes pour 4 à 8 joueurs. Le jeu est édité par Don’t Panic Games et distribué par MAD Distribution.

Le but ?

Qui n’a jamais eu de punition lors de sa scolarité ? Personne bien entendu et c’est là le point de départ de ce jeu hilarant. Vous allez devoir être le joueur qui aura le moins de punitions à la fin de la partie. Cette dernière s’arrête dès que l’un des joueurs atteint les 6 points négatifs. A tour de rôle, vous allez donc devoir endosser le personnage de la maîtresse et trouver qui à donner les punitions.

Mise en place

Après avoir retiré 1 carte C’est eux! si vous jouez à 6 ou 7, ou 2 si vous jouez à 8, mélangez les cartes en séparant bien celles des Élève et les Punition, distribuez 4 des premières et 1 des secondes à chacun. Placez la pioche Élève (ou faites-en plusieurs si vous êtes nombreux) afin qu’elle (s) soi (en)t accessible(s) à tout le monde. Il ne vous reste plus qu’à désigner le 1er joueur à être le Maître ou la Maitresse. Ce dernier piochera 2 cartes Punitions, une pour la question et une pour le compteur afin qu’il ne soit jamais le même si une question venait à revenir lors de parties suivantes.

Fonctionnement

La maîtresse va piocher une carte punition et lire ce qui est écrit dessus (ou inventer sa propre question ce qui est encore plus fun). Pendant ce temps, les joueurs vont devoir jouer s’ils le souhaitent et s’ils en possèdent, une carte jaune. Cette dernière donne un pouvoir pour la manche. Ces derniers sont nombreux et variés.

Une fois fait, la Maitresse va désigner sa victime et commencer à compter, au rythme qui lui convient, jusqu’au chiffre indiqué sur la carte. Le joueur désigné devra donc se défendre à l’aide de 3 cartes différentes : C’est toi, C’est faux, C’est eux! 

En jouant C’est toi!, le joueur devra en désigner un autre (mais pas celui qui l’a accusé, pas d’effet ping pong)

Avec C’est faux!, ça renvoie la balle à l’envoyeur et ce dernier devra une fois de plus se défendre.

Là où tout devient extrêmement fun, c’est que si on ne possède pas de carte pour répondre quand on est accusé, on doit vite se jeter sur la pioche et retourner des cartes une à une jusqu’à trouver une défense valide! 

Et pour finir, avec C’est eux!, on met fin au décompte et chacun va devoir impérativement jouer une carte C’est faux! pour se défendre. Celui ou ceux qui ne se sont pas défendu(s) reçoi (ven)t une punition. S’ils sont plusieurs punis, la Maitresse en cours choisira qui lui succédera dans la manche suivante.

Mais ce n’est pas tout! Apres le décompte, on va pouvoir jouer une carte verte afin d’appliquer un effet supplémentaire! Il suffit juste de lire la carte pour savoir quoi faire!

On vérifie si un joueur à atteint les 6 Punitions décisives, et si ce n’est pas le cas, on recommence une nouvelle manche.

Verdit

Testé de nombreuses fois avant sa sortie, le jeu s’annoncait déjà fort bon. Le résultat final est tout aussi jouissif.

Ce qui plait c’est le fait que ce jeu soit carrément multigénérationnel. En effet, on y joue aussi bien avec des enfants qu’avec des adultes de tous âges. De plus, vous comprendrez vite qu’on peut adapter le jeu à différentes situations, le but étant de poser des questions les plus fun possibles afin de s’amuser un maximum!

La rapidité de jeu et la durée des parties en fait un jeu que l’on aime sortir et rejouer régulièrement. On enchaîne plusieurs parties lors d’une soirée sans aucun problème!

Dernier point important, le fait de jouer nombreux. En effet, rares sont les jeux qui permettent de s’amuser en étant très nombreux! Si vous dépassez les 8 joueurs, sachez que vous pouvez ajouter un second jeu pour continuer à jouer ^^

Merci Alexandre pour ce jeu trop cool, et bravo à Don’t Panic Games qui a choisi d’éditer Ca suffit!